Statut de Paris : Le Conseil de Paris adopte les orientations permettant la modernisation

lundi 15 février 2016

Télécharger le communiqué en pdf

 

En proposant de débattre de l’évolution du Statut de Paris, Anne Hidalgo a mis sur la table des pistes de réformes très concrètes pour les Parisiennes et les Parisiens.

Loin de toute polémique politicienne que les élus Les Républicains cherchent à créer artificiellement, les vœux adoptés aujourd’hui ouvrent la voie vers une évolution souhaitable du statut de Paris qui pourra se rapprocher du droit commun.

D’abord, c’est le rapprochement entre la Ville et le Département de Paris qui permettra plus de cohérence et de lisibilité de nos politiques publiques. Il est incompréhensible d’être obligé de doublonner certaines procédures pour de simples raisons administratives obsolètes.

Ensuite, c’est le transfert de compétences entre l’Etat et la Ville, conformément au partage de responsabilités dans toutes les autres communes de France. Il est impératif que les élus de Paris démocratiquement élus puissent exercer leur compétence en matière de circulation ou d’autorisation d’aménagement commercial par exemple. Rien ne peut plus justifier que Paris soit la seule ville de France à dépendre sur ces sujets des décisions de l’Etat.

Enfin, c’est le renforcement des pouvoirs des arrondissements, en accélérant la déconcentration initiée dès 2001, en améliorant l’efficacité et la proximité des services publics, notamment en matière de propreté ou de politique de la ville. Le regroupement des quatre premiers arrondissements du centre en un secteur unique permet de créer un ensemble cohérent historiquement, géographiquement  et suffisamment peuplé pour répondre aux enjeux démocratiques actuels.

Contrairement aux fantasmes que Les Républicains répètent en boucle, ces réformes visent à proposer au Parlement des pistes d’amélioration conformes aux intérêts des Parisiens et non à préparer un démantèlement de Paris ou d’autres réformes cachées.

En refusant le débat, les Républicains montrent une nouvelle fois qu’ils préfèrent les vaines polémiques aux sujets de fond, sérieux et engageants pour le quotidien des Parisiens. A aucun moment ils ne s’expriment sur les réels enjeux de ces vœux, préférant l’écume des choses au débat de fond, ne proposant rien si ce n’est l’immobilisme.

Nous sommes particulièrement heureux de l’adoption de ces vœux et resterons très attentifs sur la traduction que le gouvernement et le parlement leur réserveront dans les mois qui viennent.

 

 

Partager :

Réagir

agenda

    No events

Groupe Socialiste et Apparentés
5 rue de Lobau
75004 Paris
Tél : +33(0)1 42 76 54 82