Pollution : agir sans attendre

mardi 3 mars 2015

àParis – Printemps 2015

 

 

Avec Anne Hidalgo, nous avons fait de la lutte contre la pollution une priorité de ce mandat municipal. Elle représente en effet un enjeu majeur de santé publique reconnu par tous les scientifiques. Les particules fines sont classées comme cancérigènes certains par l’OMS et l’oxyde d’azote provoque des irritations et des difficultés respiratoires. Or, à Paris, selon les chiffres d’Airparif, le trafic routier est responsable de 66 % des émissions d’oxyde d’azote et de 56 % des particules fines.

Déjà, depuis 2001, la politique de réduction de la circulation automobile a permis de diminuer de 40 % les particules fines. Bertrand Delanoë a en effet réduit la place de la voiture, développé l’offre de transports en commun en partenariat avec le Stif, ainsi que les alternatives à la possession d’un véhicule particulier, notamment grâce au Plan vélo, à Vélib’ ou encore Autolib’ qui connaît un vif succès et s’étend chaque mois à de nouvelles communes métropolitaines. Nous voulons aujourd’hui aller plus loin. Il faut démarrer une nouvelle étape pour éradiquer le diesel à l’horizon 2020, comme nous nous y sommes engagés. La responsabilité des politiques a conduit notre majorité municipale à annoncer des mesures à la fois extrêmement fortes et graduées dans le temps. Il ne s’agit en aucun cas de punir les utilisateurs de véhicules mais de les accompagner dans le cadre d’une transition écologique indispensable à la santé publique.

Ainsi, afin que Paris devienne une zone à basse émission, les véhicules les plus polluants seront à terme bannis, comme le prévoit la loi de transition énergétique. Ce sont d’abord les autocars et les poids lourds les plus polluants, antérieurs au 1er octobre 2001, qui seront concernés.

Ces mesures, d’ores et déjà discutées avec les professionnels et les communes métropolitaines du Grand Paris, répondent à la légitime inquiétude exprimée par la Conférence citoyenne sur la pollution atmosphérique. Elles s’accompagnent de nombreuses aides permettant de faciliter la transition : Autolib’ sera accessible à des conditions préférentielles pour tous les jeunes conducteurs, les Parisiens renonçant à leur véhicule particulier se verront offrir une offre Autolib’ ainsi que le remboursement du passe Navigo et de l’abonnement Vélib’ pour un an, les professionnels auront accès à un crédit à taux préférentiel pour acquérir un véhicule propre…

En 2020, en matière de pollution, Paris aura changé et franchi un cap décisif grâce au volontarisme d’Anne Hidalgo, au bénéfice de la santé de tous les Parisiens, à commencer par les plus jeunes et les plus fragiles.

 

Rémi FERAUD, Président du groupe socialiste et apparentés

 

Consulter le magazine « à Paris »

Partager :

Réagir

agenda

    No events

Groupe Socialiste et Apparentés
5 rue de Lobau
75004 Paris
Tél : +33(0)1 42 76 54 82