Paris fait le choix de l’avenir

lundi 1 décembre 2014

àParis – Hiver 2014-2015

 

 

En décidant d’appliquer la réforme des rythmes éducatifs en septembre 2013, sous l’impulsion de Bertrand Delanoë et de son adjointe Colombe Brossel,  la municipalité parisienne a fait le choix courageux d’engager sans attendre une réforme ambitieuse, plutôt que de céder à la facilité. Notre choix fut d’autant plus enthousiaste que cette réforme des rythmes éducatifs correspond profondément à nos convictions : développer l’éveil des enfants et favoriser l’égalité des chances.

 

En organisant des ateliers éducatifs après l’école et en permettant que l’enseignement se déroule à nouveau sur 9 demi-journées, la réforme a offert un cadre plus serein pour l’apprentissage et dégagé des moyens pour organiser des ateliers de découverte artistique, culturelle, sportive ou encore scientifique. Le contenu de notre parcours éducatif parisien est d’ailleurs unanimement salué : il permet aux enfants de s’initier à de nombreuses activités comme l’informatique, les sciences, la musique, l’éducation au développement durable ou encore l’éducation au goût.

 

Paris a donc consacré des moyens financiers et humains importants pour que tout se passe au mieux, dans l’intérêt des enfants, des familles, des enseignants et des personnels municipaux. Cette réforme a d’ailleurs constitué un formidable levier pour améliorer la formation  et le déroulement de carrière des personnels municipaux chargés de l’animation périscolaire.

 

Chaque fois que nécessaire, la Ville a bien sûr fait évoluer son dispositif avec toute la transparence possible : elle a écouté les critiques, adapté les contenus, commandité un audit indépendant qui a conduit à des modifications, notamment pour les enfants de maternelle.

 

Aujourd’hui, les enfants comme leurs parents sont très majoritairement satisfaits, les enseignants et les animateurs travaillent de façon collégiale, les personnels de la ville ont trouvé matière à reconnaissance, notamment par une meilleure formation.

 

Il a bien fallu du courage et de l’anticipation pour mettre en œuvre ce vaste chantier malgré les inquiétudes soulevées l’an passé. Cette réforme va dans le bon sens, nous en avons eu très tôt la conviction. Avec Anne Hidalgo et son adjointe aux affaires scolaires Alexandra Cordebard, nous voulons continuer d’agir au service d’une éducation performante, priorité absolue de notre action, au service de la réduction des inégalités et de la préparation de l’avenir.

 

Rémi Féraud

Partager :

Réagir

agenda

    No events

Groupe Socialiste et Apparentés
5 rue de Lobau
75004 Paris
Tél : +33(0)1 42 76 54 82