La lettre ouverte des élus PS d’Ile-de-France à Valérie Pécresse

lundi 16 janvier 2017

logo_JDD

 

APPEL – Des maires socialistes d’Ile-de-France ont écrit à Valérie Pécresse, la présidente de région (LR), pour dénoncer notamment « la baisse de 60% des crédits dédiés à la politique de la ville ». Le JDD publie leur lettre en exclusivité.

 

« Appel pour les associations des quartiers populaires »

 

Madame la Présidente Valérie Pécresse,

La baisse de 60% des crédits dédiés à la politique de la ville, depuis votre élection à la tête de la Région Île-de-France en 2015, a touché de plein fouet nos quartiers populaires.

Ce sont 3 millions d’euros en moins pour les associations, une division par quatre des crédits programmés pour la rénovation urbaine de nos quartiers et plus de 30 millions d’euros perdus pour la construction de logements sociaux.

Pour rappel, l’Ile-de-France compte 272 quartiers prioritaires répartis sur 153 communes, où vivent 1,53 million d’habitants, soit 13 % de la population francilienne.

Notre Région est traversée par de lourdes fractures  et d’importantes inégalités sociales et territoriales. Certains de nos quartiers souffrent d’un sentiment de relégation inquiétant et insupportable. Nous sommes attachés à la cohésion de l’Ile-de-France et défendons résolument nos valeurs républicaines d’unité, d’égalité et de fraternité.

Aussi, nous demandons que le Conseil régional contribue à une plus juste répartition du logement social entre toutes les communes en incitant les 256 villes qui ne respectent pas les obligations fixées par la loi à atteindre au moins 20 % de logement social en 2020 et 25 % en 2025.

«Ces projets répondent à des besoins importants des habitants dans tous les domaines»

Nous demandons également que le Conseil régional rétablisse son budget consacré aux « contrats de ville » visant à soutenir des actions associatives de proximité.

Ces projets répondent à des besoins importants des habitants dans tous les domaines

– jeunesse, éducation, prévention, santé, insertion, emploi, citoyenneté, intégration… Ils tissent  du lien dans nos quartiers. Or, malheureusement, plus d’une action sur deux a dû être supprimée suite aux restrictions budgétaires que vous nous avez imposées en avril dernier.

Dans le même esprit, nous demandons à la Région de rétablir un dispositif d’emplois aidés en faveur des associations de nos quartiers, car nombre d’entre elles s’interrogent sur la poursuite de leurs activités suite à la décision de procéder à l’extinction du dispositif des emplois tremplins dès 2016.

«Oui, les quartiers populaires ont encore besoin de la Région»

Par ailleurs, nous exhortons la Région à respecter son engagement d’investir 1 milliard d’euros dans le cadre du Nouveau programme national  de  rénovation urbaine  (NPNRU), pour que les 102 quartiers franciliens retenus par l’ANRU puissent effectivement impulser de nouvelles dynamiques et voir leur cadre de vie s’améliorer.

Dans la lignée de la réforme de 2014 qui a rendu les Conseils régionaux signataires des nouveaux Contrats de Ville, nous appelons la Région à mobiliser toutes ses politiques de droit commun en faveur des quartiers – dans le champ des lycées, du développement économique, de la formation professionnelle, de l’apprentissage, du développement durable, etc.

Enfin, nous demandons à la Région de reconnaître les énergies positives de nos quartiers, qui disposent d’atouts indéniables, en rétablissant une aide aux dispositifs de participation des habitants.

Malgré leur vigilance quant au respect de la solidarité territoriale qui leur est chère, les élus locaux des villes, départements, établissements publics territoriaux et de la Métropole du Grand Paris ne peuvent compenser à niveau égal le désengagement de la Région Ile-de-France de ses responsabilités et compétences dans le domaine de la Politique de la Ville.

Madame la Présidente, oui, les quartiers populaires ont encore besoin de la Région. Nous vous demandons donc, solennellement et avec force, de réparer, enfin, ce qui a été cassé. Dans le débat budgétaire qui s’annonce, il est indispensable que vous vous engagiez, comme c’était le cas sous les mandatures précédentes, à soutenir réellement nos quartiers. Il est encore temps ; soyez à la hauteur des enjeux grandissants et du défi de la cohésion sociale et de l’égalité républicaine! »

 

Liste des signataires de la lettre ouverte en faveur des quartiers populaires

Premiers signataires :

  • Carlos DA SILVA, président du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France
  • Stéphanie VENEZIANO, membre de la commission Logement et Politique de la Ville au sein du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France
  • Anne HIDALGO, maire de Paris
  • Stéphane TROUSSEL, président de Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
  • Catherine BARATTI-ELBAZ, présidente du groupe des élus métropolitains socialistes, radicaux et apparentés à la Métropole du Grand Paris, maire du 12e arrondissement de Paris
  • Loubna MELIANE, membre de la commission Logement et Politique de la Ville au sein du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France
  • Gilbert CUZOU, membre de la commission Logement et Politique de la Ville au sein du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Avec :

  • Luc CARVOUNAS, maire d’Alfortville         
  • Tony DI MARTINO, maire de Bagnolet
  • Sylvine THOMASSIN, maire de Bondy
  • Jean-Yves LE BOUILLONNEC, maire de Cachan
  • Jean-Paul JEANDON, maire de Cergy
  • Olivier KLEIN, maire de Clichy-sous-Bois
  • Laurent CATHALA, maire de Créteil
  • Francis CHOUAT, maire d’Évry
  • Jean-Pierre BLAZY, maire de Gonesse
  • Marie-Christine LETARNEC, maire de Guyancourt
  • Michel FOURCADE, maire de Pierrefitte-sur-Seine
  • Gérard COSME, maire du Pré-Saint-Gervais          
  • Stéphane RAFFAELLI, maire de Ris-Orangis
  • Jean-Louis MARSAC, maire de Villiers-le-Bel
  • Colombe BROSSEL, adjointe à la maire de Paris, chargée de la Sécurité, de la Prévention, de la Politique de la Ville et de l’Intégration
  • Christophe GIRARD, maire du 4e arrondissement de Paris
  • Rémi FÉRAUD, maire du 10e arrondissement de Paris
  • François VAUGLIN, maire du 11e arrondissement de Paris
  • Jérôme COUMET, maire du 13e arrondissement de Paris
  • Carine PETIT, maire du 14e arrondissement de Paris
  • Eric LEJOINDRE, maire du 18e arrondissement de Paris
  • François DAGNAUD, maire du 19e arrondissement de Paris
  • Frédérique CALANDRA, maire du 20e arrondissement de Paris
Partager :

Réagir

agenda

    No events

Groupe Socialiste et Apparentés
5 rue de Lobau
75004 Paris
Tél : +33(0)1 42 76 54 82