Intervention de Nicolas Nordman relative à la rentrée scolaire 2016

lundi 26 septembre 2016

Madame la Maire, chers collègues,

L’éducation, au service de la réussite et de l’épanouissement des élèves, l’éducation comme moyen pour les conduire vers l’autonomie, pour faire des petits parisiens des citoyens éclairés de notre République est une priorité de l’action de notre municipalité, de votre municipalité, Madame la maire.

C’est pourquoi je veux souligner pour commencer, et pour m’en féliciter, les bonnes conditions dans lesquelles cette rentrée 2016, une nouvelle fois, a été préparée et s’est déroulée.

Je ne veux pas tout spécialement parler de mon arrondissement, mais en tant qu’élus chargé des affaires scolaires et périscolaires dans le 19e, qui ne compte pas moins de 75 écoles et 13 collèges,  et après en  avoir arpenté un certain nombre de notre arrondissement avec le Maire, François Dagnaud, comme nous le faisons à chaque rentrée, je peux ici en témoigner : nous avons eu une bonne rentrée 2016. Je souhaite d’ailleurs remercier l’ensemble des personnes, personnels de la Ville de Paris, personnels de l’éducation nationale, mais aussi les parents qui ont concouru à la réussite de cette rentrée. Je souhaite particulièrement remercier votre adjointe, Madame la Maire, Alexandra Cordebard, que nous trouvons toujours à nos côtés lorsque nous la sollicitons.

Je reviens à l’échelle parisienne, pour dire, tout d’abord, que nous avons eu raison de nous mobiliser, comme nous le faisons chaque année au moment de l’élaboration de la carte scolaire par l’académie de Paris pour le maintien à Paris du nombre d’enseignants malgré la baisse du nombre d’élèves. Ce maintien du nombre d’enseignants, qui permet de donner à nos élèves de meilleures conditions d’encadrement, participe incontestablement à la réussite de cette rentrée.

Je souhaite souligner aussi, ce qui est incontestablement une bonne nouvelle pour cette rentrée et pour la suite de l’année scolaire, l’effort qui a été consenti par l’éducation nationale afin de renforcer les brigades de remplacement, (+ 30 postes pour cette année en maternelle et primaire). Nous nous sommes beaucoup mobilisés sur ce point avec nos collègues chargés des affaires scolaires,  vous-même Madame la maire et votre adjointe Alexandra Cordebard pour obtenir ce renfort qui est très attendu, tant nous savons que remplacer un professeur absent, dans les délais les plus brefs, est un impératif pour la qualité des apprentissages. Nous nous félicitons également de la décision du rectorat de limiter les départs des enseignants en formation dans les périodes les plus tendues, l’hiver notamment.

Je souhaite souligner aussi la poursuite du déploiement à Paris des dispositifs « plus de maîtres que de classes » (+15 postes) et l’ouverture en maternelle  de « très petite section » (+4 classes) pour permettre l’accueil des enfants de moins de trois ans. Ces deux dispositifs pédagogiques, qui reposent sur la mobilisation des équipes dans les écoles, sont particulièrement utiles et nécessaires dans les quartiers populaires. C’est le cas dans un arrondissement comme le mien où ces dispositifs permettent dans certaines écoles de bénéficier d’enseignants supplémentaires qui peuvent soit renforcer les équipes en places, soit faire travailler les élèves en petits groupes, ou bien accueillir dans de bonnes conditions des enfants de familles très défavorisées dont les enfants ne maîtrisent pas encore la langue française.

Mais cette bonne rentrée est aussi bien sûr le fruit aussi de l’engagement très important de la Ville de Paris. Je ne m’attarderai que sur un point, mais j’aurais pu multiplier les exemples.

Il s’agit des initiatives que vous avez prises, Madame la Maire, dans le contexte que nous connaissons malheureusement  de lutte contre le terrorisme, en matière de prévention et de sécurité.  Ces initiatives permettent de rassurer les familles et les équipes pédagogiques des écoles qui sont, à juste titre, très inquiètes. Elles ont de manière incontestable contribué à apaiser le climat de cette rentrée.

L’État bien sûr, la préfecture de police assurent leurs missions de sécurité, notamment autour des écoles, et au nom du groupe socialiste et apparentés au Conseil de Paris, je veux ici, encore une fois, adresser, à travers vous, Monsieur le préfet de police, l’expression de notre soutien et de notre solidarité aux différentes forces qui agissent sous votre responsabilité.

En complément de ces actions, la Ville de Paris a entrepris la mise en œuvre d’actions très importantes de sécurisation des établissements scolaires.

Je souhaite exprimer notre satisfaction à ce sujet au, car le travail  réalisé cet été par notre municipalité, dans la continuité des actions que vous avez entreprises en la matière à la suite des attentats qui ont touché Paris en 2015, a été très important.

Cet été, ce ne ne sont pas moins de 500 opérations de sécurisation qui ont été réalisées pour un budget de 2,5 M€, pour un budget total de 11 M€ consacré à la sécurisation des écoles. C’était et c’est une demande forte, à laquelle nous répondons. Ainsi de l’équipement de nos établissements de visiophones, d’alarmes anti-intrusion, de rehaussement des clôtures, de pose de films opacifiant, et encore de renforcement ou remplacement de portes d’accès.

Il en est de même de la mise à jour de tous les plans particuliers de mise en sûreté (les PPMS).

Je ne serai pas beaucoup plus long. La réussite des élèves parisiens est notre priorité, votre priorité Madame la maire. Cette bonne rentrée scolaire, qui illustre la mobilisation très importante de la Ville,  en témoigne et l’illustre.

Je vous remercie.

Partager :

Réagir

agenda

    No events

Groupe Socialiste et Apparentés
5 rue de Lobau
75004 Paris
Tél : +33(0)1 42 76 54 82